Accueil > RECONVERSION

RECONVERSION

Dernier ajout : 2 mai.

La reconversion des activités militaires brestoises est à l’origine de la création de l’Université Européenne de la Paix. Aussi, n’est-il pas étonnant que ce soit là l’un des principaux thèmes traités dans l’Orange Bleue, surtout dans ses premières années (parution du premier Orange Bleue en 1993).

A Brest, c’est un défi important à relever entre deux aspirations contradictoires : le désarmement et la défense de l’emploi.

Articles de cette rubrique

  • UN POLDER, POUR QUOI FAIRE ?

    2 mai

    Dès 2011 la région, nouveau propriétaire du port de Brest, annonçait vouloir développer des équipements propres à l’accueil des activités industrielles liées aux énergies marines renouvelables (EMR). Les aménagements en cours de réalisation sont en soit un point positif.
    Pourquoi alors ce titre un peu provocateur ? Notre interrogation porte sur la volonté politique de voir se créer un pôle industriel autour de cette nouvelle opportunité. Les annonces des premiers temps (2012-2013) en sont restées au (...)

  • ZONE A DEFENDRE

    2 mai

    Zone à défendre, zone en danger
    Sans les zadistes, la zone humide qu’ils défendaient ne serait aujourd’hui que béton et bitume ; biodiversité, terres agricoles sacrifiées sur l’autel d’un modèle de développement d’un autre âge.
    Venus de nulle part, ils s’étaient avec le temps enracinés dans le bocage, fondant foyers, expérimentant des formes non agressives de vie rurale. Leur installation à demeure, en osmose avec le territoire, leur avait permis de résister une première fois, voilà six ans, aux forces de (...)

  • CONFERENCE : LES ENERGIES MARINES RENOUVELABLES ONT-ELLES UN AVENIR A BREST ?

    13 avril

    Poursuivant sa réflexion sur l’avenir industriel du pôle naval brestois le groupe d’étude AMURE/UEP aborde la question de l’avenir à Brest des EMR. La conférence proposée fait suite à celle organisée en décembre dernier qui traitait de la déconstruction navale. Pour alimenter le débat, nous pourrons compter cette fois-ci sur la participation de Mr. Daviau, président de l’entreprise Sabella qui développe un projet de construction d’hydrolienne et de Mr Ollivier, membre du groupe de travail sur les énergies (...)

  • BREST EN RADE

    7 mars

    Nous assistons, depuis de longues années maintenant, à l’agonie de la construction navale. Une des dernières réalisations a été, je crois, la construction de tronçons pour des frégates construites à Lorient. Les transformations du dernier SNLE à être équipé de tubes compatibles avec les missiles M51 fournit encore, pour quelques mois, une activité qui semble devoir prendre fin ainsi. Pour poursuivre sur cette voie le portique qui équipe encore le bassin 9 sera livré à la casse d’ici à quelques mois. Cet (...)

  • PLAIDOYER POUR LA DECONSTRUCTION

    25 janvier

    Dans le prolongement de la réunion publique organisée par l’Université Européenne de la Paix au printemps 2016 sur le thème de l’avenir industriel de Brest, un groupe d’étude associant l’UEP et le centre de recherche Amure de l’UBO s’est constitué. Le 12 décembre dernier il organisait à Brest Business School une réunion publique sur le thème : » Une filière de déconstruction navale à Brest ? ».
    Représentants d’entreprises portuaires, de services de la Marine Nationale, d’associations de défense de (...)

0 | 5 | 10