Accueil > NUCLEAIRE MILITAIRE

NUCLEAIRE MILITAIRE

Dernier ajout : 24 février.

Depuis que le général de Gaulle a décidé en 1965 de faire de l’île longue la base des forces navales de dissuasion, la rade de Brest est devenue le premier centre de concentration nucléaire du pays.

Fin des années quatre-vingt-dix, la perspective de voir l’activité militaire de Brest se réduire à sa seule dimension nucléaire, la crainte de voir Brest se transformer en "atomic base", nous conduit à nous emparer de la question. Elle deviendra depuis lors l’un de nos thèmes récurrents et donnera l’occasion d’organiser plusieurs débats à Brest :

  • 17 mai 1999, "Le risque nucléaire à Brest", en présence de Michèle Rivasi, députée de la Drôme, ancienne directrice de la commission de recherche et d’informations indépendantes sur la radioactivité (CRIIRad) ;
  • 28 et 29 mai 1999, "La dissuasion nucléaire", animée par Roger Abiven et Louis Aminot ;
  • 9 juin 2000, "Que faire après l’accord des 187 états à New York le 19 mai 2000 ? Quelles conséquences pour la région brestoise ?, en présence de Bruno Barrillot, directeur de l’observatoire des armes nucléaires françaises ;
  • Journée d’étude du 8 avril 2010, "Libérer le monde de l’arme nucléaire", en présence de Jean-Marie Collin, Alain Joxe, Roger Abiven et Bernard Norlain ;

En parallèle, l’UEP participe à l’organisation de nombreuses manifestations et rassemblements, tant contre le nucléaire militaire que civil.

Articles de cette rubrique

  • LA FRANCE DOIT SIGNER LE TIAN

    24 février

    Depuis le 22 janvier le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires est entré en vigueur, il consacre l’illégalité des armes nucléaires en vertu du droit international. Les pays dont la France qui ont refusé sa ratification sont désormais considérés comme hors la loi.
    Le CIAN 29 multiplie les actions pour sensibiliser la population. Deux manifestations l’une à Carhaix le 21, l’autre à Brest le 23 janvier ont regroupées plus de 300 participants, rassemblement à noter vues les conditions particulières du (...)

  • MANIFESTATION BREST SAMEDI 23 JANVIER

    18 janvier

    Et un article dans le Télégramme du 18 janvier à ce propos, compte tenu de la visite du Président Macron mardi 19 janvier.

  • DESARMEMENT

    21 décembre 2020

    Le Traité d’Interdiction des Armes nucléaires (TIAN) va entrer en vigueur
    Le 24 octobre 2020, le Honduras a ratifié le TIAN : c’était le 50ème État à le faire. Dès lors le TIAN entrera en vigueur le 22 janvier 2021, soit 90 jours plus tard. À partir de cette date les armes nucléaires deviennent illégales en vertu du droit de l’ONU.
    Évidemment aucune puissance nucléaire n’a signé ce TIAN.
    Pour autant ce traité n’est pas seulement une avancée symbolique. Sinon pourquoi la France a-t-elle fait pression sur (...)

  • LES ACTIVITES DU CIAN 29

    8 novembre 2020

    Du fait de l’annulation des festivals et autres rassemblements festifs, l’activité d’été du Collectif finistérien pour l’interdiction des armes nucléaires s’est concentrée sur la commémoration du 75ème anniversaire des crimes contre l’humanité perpétrés à Hiroshima et Nagasaki.
    Le 6 août nous avons organisé une caravane de la paix qui après avoir sillonné la presqu’île de Crozon a rallié le sommet du Menez Hom où étaient invité.es à se retrouver tou.tes les militant.es de la paix. Le temps étant de la partie ce (...)

  • POUR LA PAIX ET LE DESARMEMENT RDV LE 6 AOUT AU MENEZ HOM

    25 juillet 2020

    « »
    Il y a 75 ans Bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki
    La caravane de la Paix :
    09h30 : Regroupement des voitures quai Quelen au FAOU
    10h00 : Départ de la caravane fleurie
    11h00 : Le FRET, jet de fleurs dans la rade à la mémoire des innocents sacrifiés
    12h00 : Crozon : jonction avec les jeûneurs de l’île longue
    13h30 : Pique-nique à la chapelle Ste Marie du Menez-Hom
    14h00 : Marche vers le sommet du Menez-Hom
    15h00 : Rassemblement au sommet (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55