Accueil > NUCLEAIRE MILITAIRE

NUCLEAIRE MILITAIRE

Dernier ajout : 7 novembre.

Depuis que le général de Gaulle a décidé en 1965 de faire de l’île longue la base des forces navales de dissuasion, la rade de Brest est devenue le premier centre de concentration nucléaire du pays.

Fin des années quatre-vingt-dix, la perspective de voir l’activité militaire de Brest se réduire à sa seule dimension nucléaire, la crainte de voir Brest se transformer en "atomic base", nous conduit à nous emparer de la question. Elle deviendra depuis lors l’un de nos thèmes récurrents et donnera l’occasion d’organiser plusieurs débats à Brest :

  • 17 mai 1999, "Le risque nucléaire à Brest", en présence de Michèle Rivasi, députée de la Drôme, ancienne directrice de la commission de recherche et d’informations indépendantes sur la radioactivité (CRIIRad) ;
  • 28 et 29 mai 1999, "La dissuasion nucléaire", animée par Roger Abiven et Louis Aminot ;
  • 9 juin 2000, "Que faire après l’accord des 187 états à New York le 19 mai 2000 ? Quelles conséquences pour la région brestoise ?, en présence de Bruno Barrillot, directeur de l’observatoire des armes nucléaires françaises ;
  • Journée d’étude du 8 avril 2010, "Libérer le monde de l’arme nucléaire", en présence de Jean-Marie Collin, Alain Joxe, Roger Abiven et Bernard Norlain ;

En parallèle, l’UEP participe à l’organisation de nombreuses manifestations et rassemblements, tant contre le nucléaire militaire que civil.

Articles de cette rubrique

  • METTRE HORS LA LOI L’ARME NUCLEAIRE PRIX NOBEL DE LA PAIX !

    7 novembre

    Si en fin d’été 2017 on nous a beaucoup parlé des essais nucléaires nord-coréens, les médias ont été beaucoup moins loquaces sur le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires adopté par 63 % des États des Nations-Unies le 7 juillet 2017.
    Nous condamnons fermement la politique du dictateur nord-coréen et ses menaces nucléaires, mais restons convaincus que seule la négociation peut régler la question, comme ce fut le cas pour la question de l’Iran. L’UEP n’en dénonce pas moins fermement l’hypocrisie des (...)

  • UN NOBEL POUR LE DESARMEMENT ET BREST

    7 novembre

    L’attribution du Prix Nobel de la Paix 2017 à la « Campagne Internationale pour l’Abolition des armes Nucléaires » (ICAN) honore un réseau pacifiste dont l’action a directement contribué à l’adoption par l’ONU - au début du mois de juillet - du Traité d’interdiction des armes nucléaires.
    Cette attribution encourage les forces favorables à l’élimination des armes nucléaires. C’est une forme d’admonestation pour Donald Trump qui utilise dangereusement tous les moyens de mettre en cause l’Accord de Vienne sur le (...)

  • INITIATIVE A LAQUELLE NOUS NOUS ASSOCIONS

    11 octobre

    A la veille de la venue à Brest de la Ministre des armées Florence Parly et quelques jours après l’attribution du Prix Nobel de la Paix à la campagne internationale contre les armes nucléaires, Le Mouvement de la Paix appelle à un débat à Brest le Jeudi 12 Octobre sur le thème suivant :« « le Traité d’interdiction des armes nucléaires et l’aspiration de la population à vivre en paix et en sécurité »
    Dans un monde incertain, l’aspiration à la paix et à une sécurité humaine de la population doit avoir des (...)

  • UN LIVRE POUR L’ETE

    19 juillet

    Claude SERFATI a publié aux éditions Amsterdam « Le militaire, une histoire française ».
    De la lecture de cet ouvrage très accessible j’ai voulu retenir surtout dans l’histoire la plus récente de 1945 à nos jours les processus mis en œuvre pour insérer le « militaire » dans la société avec en particulier les super pouvoirs presque sans contrôle du chef de l’État ce qui est une exception bien française ; mais aussi les aspects industriels avec une volonté ferme d’avoir des leaders dans les principaux (...)

  • DESARMEMENT NUCLEAIRE, APPEL AUX CANDIDATS A L’ELECTION PRESIDENTIELLE

    10 avril

    Alors qu’aujourd’hui, à la demande de 70% des Etats du monde, s’ouvre à l’ONU une conférence chargée de négocier un traité juridiquement contraignant d’interdiction des armes nucléaires, nous, associations pacifistes du Finistère, entendons dénoncer l’attitude de notre pays qui, faisant fi de l’aspiration de l’immense majorité des peuples du monde, a décidé de boycotter cette conférence historique.
    Signataire du Traité de Non Prolifération nucléaire qui, dans son article VI, fait obligation aux Etats (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20