Accueil > SECURITE HUMAINE ET PAIX > SE SOUVENIR

SE SOUVENIR

mercredi 7 mars 2018

« Vous souvenez vous ? »

La petite voix murmurait sans arrêt cette question : « Vous souvenez vous ? »

Tous les « vivants » de la Terre étaient à leur place habituelle ; tous les hommes, les femmes, les animaux, les végétaux, les minéraux, les rochers, l’eau... même les déchets traités, en cours de traitement ou laissés quelque part, n’importe où...

La petite voix s’adressait à eux tous et toutes, mais pour entendre et écouter la question, il suffisait de brancher, de nettoyer ses écouteurs intérieurs. Le message, la question ne venait pas de l’extérieur comme un message diffusé par un haut parleur bruyant.

« Vous souvenez vous ? »

Dès que ce murmure commença à vibrer à l’intérieur des chaque « vivant », certains
l’entendirent et l’écoutèrent en silence. Ils savaient ce que voulait dire ce message.
D’autres continuèrent leurs occupations comme si de rien n’était. En fait, les animaux, les végétaux entendirent et surent ce que désirait dire ce message.

« Vous souvenez vous ? »

Nous avons commencé cette aventure ensemble. Tout était chaotique mais nous
étions là sous des formes diverses. Nous avons passé les années, les siècles ; nous avons parcouru des kilomètres, des milliards de kilomètres à nous construire, à nous organiser, à sortir du désordre initial...à créer « le vivant ». Nous fûmes des flammes explosives, nous fûmes des poussières d’étoiles, nous fûmes... nous fûmes... Nous avons voyagé, construit le « vivant » ensemble. Nous nous sommes construit. Nous avons toujours correspondu entre nous, sans faiblesse, sans rupture, solidaires.

Aujourd’hui, nous sommes toujours et sans cesse là, nous correspondons toujours
sans rupture. Nous sommes les « vivants », êtres humains, animaux, végétaux, minéraux, eau, rochers, déchets... unis-vers une même aventure. Personne n’ a donné à l’Etre Humain un pouvoir sur les autres Vivants. Notre aventure commune nous a fait solidaires en interrelations constantes et sans rupture.

« Vous souvenez vous ? »

Tous les vivants le murmurent actuellement, espérant que l’Etre Humain les entende, lui qui a osé rompre le lien d’empathie, de solidarité construit à travers l’histoire entre nous tous et toutes.

Tout ce que l’Etre Humain a inventé et qui tue les vivants, lui compris, pour des motifs qui n’ont rien à voir avec l’évolution naturelle et positive de l’aventure commencée il y a des milliards d’années, sont des « crimes ». Les bombes qui tuent des milliers de « vivants » sans distinction, les produits qui empoisonnent, les projets qui détruisent les équilibres naturels... sont des crimes contre les vivants. L’Etre Humain a volé un pouvoir qu’aucun autre vivant ne lui a octroyé. Les crimes doivent être sanctionné par une Justice, faute de cela, l’Etre Humain disparaitra.

L’Etre Humain a besoin de la Nature, la Nature n’a pas besoin de l’Etre Humain.

Répondre à cet article