Accueil > EDUCATION A LA PAIX > DES FEMMES ET DES HOMMES

DES FEMMES ET DES HOMMES

lundi 7 janvier 2019

JPEG - 16.6 ko

L’UEP a fait projeter le film de Frédérique Bedos «  Des Femmes et des Hommes » au cinéma les Studios. Il explore la réalité du sort des femmes décidée par des hommes dans des pays avec lesquels nous entretenons des relations politiques, commerciales. Est ce la question de l’égalité homme-femme qui est posée ? Lors d’une déambulation en ville, avec ma fille nous décidons de noter les couples que nous croisons, sans critères définis. Ce qui nous apparait c’est que la bonne note va aux couples qui montrent qu’ils sont bien ensemble. L’apparence physique ne compte pas.

Etendons notre observation aux couples présidentiels ! Ceci ne peut se faire que dans les pays où un homme occupe la présidence, c’est à dire tous pour ainsi dire.

Se centrer sur le critère « le plaisir d’être ensemble » est intéressant car il agit comme un modèle que nous donnons aux enfants, aux jeunes. La fraternité, la sympathie, l’empathie ne trompent personne, ça se voit, ça se vit. Il s’agit d’une loi universelle. Les pays, religions, régimes... qui les ignorent sont hors la loi universelle qui nous relie tous et toutes, uni-vers.

L’argent, les possessions matérielles, les plaisirs artificiels, les illusions de possession, de toute puissance... tout cela fera pschitttt ! le jour de notre départ vers l’éternité, notre décès.

Apprenons à ressentir du plaisir d’être ensemble, d’avoir la joie de vivre, d’être en paix...

Après s’être imprégné des témoignages présentés par Frédérique Bedos dans son film nous pouvons réellement nous poser la question essentielle des liens que nous créons avec notre entourage hommes femmes enfants…. Nous devons aussi réfléchir aux liens que nous entretenons avec des pays où la femme n’est pas considérée comme un être humain digne de reconnaissance et de respect.

Pour prolonger les débats engagés à l’issue de la projection, une réunion ouverte à tou-te-sest d’ors et déjà programmée le 17 janvier à la Maison de l’International.

Charles Le Hir

Paru dans l’Orange Bleue, numéro 112

Répondre à cet article