Accueil > EDUCATION A LA PAIX > REFLEXIONS APRES LE PARCOURS PAIX AU COLLEGE ANNA MARLY

REFLEXIONS APRES LE PARCOURS PAIX AU COLLEGE ANNA MARLY

lundi 13 août 2018

JPEG - 13.6 ko

L’éducation a un rôle à jouer dans l’édification d’une culture de la non violence et de la paix, particulièrement en enseignant aux enfants les principes d’égalité, de fraternité qui s’accordent avec ceux énoncés dans la Charte des Nations Unies dans la résolution du 13 septembre 1999.

Le groupe Education à La Paix de l’UEP participe à l’avènement de cette culture de paix, comme il est énoncé lors de nos ateliers devant les enfants :Retour ligne automatique

  • « la paix se construit dans la cour de l’école ».

L’inspection académique et la ville de Brest réalisent le bien fondé de notre action, L’atelier Parcours Paix est proposé aux enseignants dans le livret « AIDES AUX PROJETS D’ECOLE » et Aurélie Guillot , conseillère pédagogique est l’organisatrice au Collège Anna Marly de la rencontre des 160 élèves du 3ième cycle des écoles du Pilier Rouge, de Kerbernard, de Kerichen, de Jacquard qui s’est tenue cette année du 26 au 30 mars pour les 2 premiers parcours paix et du 16 au 23 avril pour les 2 autres parcours.

Notre équipe formée de Yvette, Michèle, Hervé, Joël et Charles ont reçu l’aide de Madeleine et Pierre ce qui nous a permis d’accueillir 3 classes de 6ième du Collège...nous aurions souhaité faire davantage pour le Collège.

JPEG - 1.8 Mo

Notre intervention s’est poursuivie le 23 avril…sous la responsabilité d’Aurélie, devant 20 enseignants en formation continue à l’ESPE de Brest et semble avoir été appréciée.

Des enseignants présents au Collège Anna Marly ont exprimé le « plus » apporté par les enfants aux ateliers animés par notre équipe d’adultes ressemblant à leurs Mamies ou Papis.

Les enfants lors de nos parcours ont fait part de leurs émotions, le ressenti d’être différent par sa couleur de cheveux, par sa tenue vestimentaire, par l’endroit où il habite…

Certains élèves au début de l’expo nous ont dit préférer régler le conflit par la bagarre…. Aussi, à la fin d’un atelier, notre satisfaction a été grande quand toute la classe - sauf un élève - a levé la main pour dire que désormais chacun réfléchirait sur sa manière de réagir lors d’un différend avec sa, son ou ses copains !!! plus grand encore quand l’élève réticent a levé sa main après une petite minute de réflexion et qu’il a été salué par les applaudissements de toute la classe !!!

JPEG - 123.6 ko

Notre impression de semer une petite graine qui ne demande qu’à grandir et la richesse de nos échanges avec les enseignants et les enfants revêt une grande importance.

Michèle Pichavant, L’Orange Bleue, numéro 110

Répondre à cet article