Derniers articles

  • L’UEP ET LA POLITIQUE - NOS VOEUX POUR 2020

    3 janvier

    Il nous est parfois reproché de faire de la politique. Comme s’il s’agissait là d’une maladie honteuse ou du moins d’une activité que nous ne devrions pas exercer. Ainsi, inviter les brestoi-se-s à un débat sur les questions de défense et de paix avec les candidat-e-s à des élections, « c’est politique » ! Et, pour cette raison, l’on nous refuse d’apposer notre affiche informant du débat...nous en avons encore fait récemment l’amère expérience... Ironie de l’histoire, ce sont souvent les mêmes qui, à chaque (...)

  • CONFERENCE 8 FEVRIER LE NUCLEAIRE EN RADE DE BREST

    3 janvier

    Le nucléaire en rade de Brest, penser l’après...
    L’arme nucléaire est condamnée. L’opinion internationale y est largement opposée. A l’ONU 122 pays ont voté pour un traité demandant son abolition. Faisant fi de l’opinion de leur propre population, les puissances nucléaires -dont la France- résisteront bien sûr à cette volonté des peuples, mais leur résistance n’aura qu’un temps.
    Aussi le moment n’est-il pas venu de commencer à réfléchir aux conséquences qu’une décision d’arrêt de la dissuasion nucléaire (...)

  • MURS DE LA HONTE, MURS DE LA HAINE

    3 janvier

    Comme les précédents, le 30 ème anniversaire de la chute du mur de Berlin a été largement commémoré . Il est vrai que la disparition de cette construction, justement appelée « Mur de la Honte » constituait un fait historique incontestable. Symbole de l’opposition entre deux mondes aux intérêts divergents, il représentait indirectement une menace pour la Paix. On ne reviendra pas sur les déchirements qu’il a pu causer dans les familles, par les séparations, l’isolement des populations,tant il est vrai (...)

  • CATALOGNE

    3 janvier

    La moitié d’un gouvernement en exil, l’autre moitié en prison, un referendum populaire interdit et violemment réprimé par l’état central, des hommes politiques emprisonnés depuis 2 ans et récemment (1er octobre 2019) lourdement condamnés à 9 et 13 ans de prison, et déchus de leurs droits civiques.
    Non, cela ne se passe pas actuellement dans une petite république « cocaïne » d’Amérique latine, mais bien en Europe, tout près de chez nous, à notre frontière, en Espagne, en Catalogne, et dans l’indifférence (...)

  • COMMEMORATION

    3 janvier

    Commémoration
    Mon papa est mort à la guerre. J’étais un gamin qui a pleuré quand il s’est éloigné de nous, qu’il a disparu de mon regard. Maman m’a expliqué qu’il « était appelé » pour défendre la France. Elle a voulu m’expliquer ; je lui ai dit « ça m’est égal » ?
    Tous les ans, « ON » commémore la fin des guerres et « ON » glorifie les héros morts pour la patrie. Les « anciens combattants revêtent leurs habits de gloire qui, sans cesse, s’alourdissent de médailles inventées pour la circonstance.
    Mon papa a fait la (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 215