Accueil > NUCLEAIRE MILITAIRE > ISLAM ET ARME NUCLEAIRE

ISLAM ET ARME NUCLEAIRE

lundi 29 juin 2020

Récemment, dans l’Orange-Bleue, nous avons repris les propos du pape François, condamnant sans ambiguïté l’arme nucléaire et la notion de dissuasion nucléaire. Propos courageux car il n’est pas sans savoir que de nombreux catholiques, particulièrement chez les hommes politiques et chez les militaires, sont loin de partager son point de vue.

Afin de ne pas sembler « privilégier » une religion parmi d’autres, nous nous proposons d’examiner progressivement la position de quelques-unes d’entre elles sur ce sujet, et nous débutons par l’islam.

Que dit le coran sur la guerre ?

« … quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. » (sourate 5, Al Maidah, verset 32). A l’instar des autres « religions du livre », le coran prône donc le « tu ne tueras pas », ainsi que la tolérance. Mais, d’autres sourates plus ambiguës sont utilisées par les djihadistes fanatiques, dans leur guerre « sainte » contre les « infidèles », pour justifier leurs crimes contre l’humanité.

Le Pakistan est le seul pays musulman à s’être doté de l’arme nucléaire.
Officiellement c’est pour se protéger de son voisin, l’Inde, que le Pakistan lance ce programme nucléaire en 1972. Soutenue par la Chine et les occidentaux, dont la France, le Pakistan procède aux premiers essais en 1998. L’Arabie Saoudite ayant aidé financièrement le programme nucléaire obtient en 2013 le droit de recourir à l’arme pakistanaise.
La porosité entre le Pakistan et les talibans afghans a fait craindre, ces dernières années, que des versions « légères » de l’armement nucléaire puissent tomber aux mains de groupes djihadistes.

L’Iran va-t-il accéder à l’arme atomique ?
Dans les années 80, durant la guerre contre l’Irak, l’ayatollah Khomeiny se serait opposé, au nom de l’islam, au développement d’un programme nucléaire réclamé par les militaires. Il aurait même émis une fatwa en ce sens. Son successeur, l’ayatollah Khamenei, en 2014 a confirmé cette position religieuse des Chiites : « l’arme atomique est une menace pour l’humanité »… « la fabrication et l’usage de l’arme nucléaire sont contraires à l’enseignement de l’islam »… « haram ! » (interdit).

Pour les Israéliens et pour Donald Trump, cette prise de position n’est qu’un leurre pour mieux cacher la réalité de la fabrication de l’arme nucléaire.

On sait aussi que « l’enfer est souvent pavé de bonnes intentions » et que, pour la majeure partie des religions, on reste dans l’incantation et le vœu pieux…

Joel Rolet, L’Orange Bleue, n° 120

Répondre à cet article