Derniers articles

  • LE PAPE FRANCOIS PREND DES POSITIONS TRES FERMES CONTRE LE NUCLEAIRE MILITAIRE

    3 mars

    En 2017 déjà il s’était fait entendre sur le sujet. Quelle est sa position ?
    1. "Un monde sans armes nucléaires est possible et nécessaire." (1)
    2. Il réfute le concept de dissuasion nucléaire qui menace de destruction nucléaire les villes ennemies :
    "La paix et la stabilité internationales sont incompatibles avec toute tentative de compter sur la peur de la destruction réciproque ou sur une menace d’anéantissement total ." "Notre monde vit la perverse dichotomie de vouloir défendre et garantir la (...)

  • HOMMAGE A GRAEME ALLWRIGHT

    3 mars

    L’infatigable chanteur pour la paix vient de nous quitter. Il est notamment l’auteur d’une Marseillaise aux paroles pacifiques qu’il aurait souhaité voir remplacer celles belliqueuses et sanguinaires de notre Marseillaise actuelle.

  • LES ACTIVITES DU CIAN 29

    3 mars

    Le 18 janvier le CIAN (Collectif pour l’Interdiction des Armes Nucléaires) appelait à un rassemblement à Quimper pour dénoncer la surenchère guerrière entre les Etats-Unis et l’Iran. C’était aussi l’occasion de démontrer l’urgence du désarmement nucléaire et de présenter à la presse les actions que nous menons pour que la France signe le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires ( TIAN ).
    Le collectif finistérien s’est engagé dans une campagne de sensibilisation des maires du département pour que leur (...)

  • FAIRE DE BREST UNE VILLE DE PAIX, DEBAT LE JEUDI 5 MARS

    24 février

    A l’occasion des prochaines municipales l’UEP invite les différentes listes (10 à ce jour) à se positionner sur une démarche de paix pour leur ville, à l’occasion d’un débat public.
    Quels enjeux ? Quels moyens ? des représentants seront présents pour y répondre, et aussi en débattre avec le public.
    Nous vous invitons à venir nombreux participer à ces échanges.
    Ce débat aura lieu :
    Jeudi 5 mars
    A 20 Heures
    A la salle de la Maison des (...)

  • NUCLEAIRE EN RADE DE BREST, PENSER L’APRES

    5 février

    L’arme nucléaire est condamnée. L’opinion internationale y est largement opposée. A l’ONU 122 pays ont voté pour un traité demandant son abolition. Faisant fi de l’opinion de leur propre population, les puissances nucléaires -dont la France- résisteront bien sûr à cette volonté des peuples, mais leur résistance n’aura qu’un temps.
    Aussi le moment n’est-il pas venu de commencer à réfléchir aux conséquences qu’une décision d’arrêt de la dissuasion nucléaire pourrait avoir pour la région brestoise, aux (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 235