Accueil > NUCLEAIRE MILITAIRE > L’UEP ET LES ELECTIONS EUROPENNES

L’UEP ET LES ELECTIONS EUROPENNES

vendredi 3 mai 2019

Paix, Sécurité, Défense

JPEG - 64.9 ko

Introduite par le traité de Maastricht signé en 1992, la politique de sécurité et de défense n’a cessé depuis de prendre de l’importance au sein des politiques de l’Union Européenne.

C’est pourquoi, assumant son rôle d’information et d’animateur du débat citoyen sur toutes les questions relatives à la défense, la sécurité et la paix, l’Université Européenne de la Paix a décidé d’intervenir dans la campagne des prochaines élections européennes en ouvrant le débat sur l’Europe que nous devons souhaiter pour notre sécurité et pour la paix du monde.

Tel est le but de la réunion publique que nous organisons le 17 mai prochain en présence des représentants des principales listes en compétition. Cette réunion leur offrira l’occasion de présenter les aspects de leur programme traitant de ces questions essentielles et de les soumettre à l’avis du public.

Pour notre part nous y défendrons quelques principes et dispositions qui à notre sens contribueraient à affirmer un leadership de l’Europe en matière de construction d’un monde de paix et qu’à ce titre nous aimerions voir inscrites au programme des candidats à l’élection européenne.

D’abord proscrire l’arme nucléaire et faire de l’Europe la première zone de l’hémisphère nord exempte d’armes nucléaires et ceci conformément à la déclaration du CIAN29 à la rédaction de laquelle nous avons contribué.

Rompre tout lien avec l’OTAN, instrument de la puissance américaine, dont la présence sur son territoire devient une source première de tension et d’insécurité pour l’Europe et réaffirmer l’attachement de l’Europe et de ses Etats membres à l’ONU, seule instance universelle dévolue à la paix.

Réduire les dépenses militaires de l’Europe qui, au total, représentent près de quatre fois celles de la Russie souvent présentée comme notre principale menace.

Assurer un contrôle effectif à l’échelle européenne, des ventes d’armes des pays de l’Union et ceci afin d’éviter qu’elles ne servent à alimenter des conflits au mépris du droit international humanitaire.

Et surtout, dans l’esprit de l’intervention de notre spécialiste du Droit international,

Agir pour faire de l’Europe, non une puissance militaire, mais une puissance de Paix !

Répondre à cet article