Accueil > SECURITE HUMAINE ET PAIX > UNE SOCIETE DU BONHEUR

UNE SOCIETE DU BONHEUR

vendredi 8 mars 2019

Le Bonheur par le revenu d’existence universel :

Le bonheur peut exister lorsque l’individu a la sécurité de pouvoir se nourrir et nourrir sa famille sans avoir recours à l’aumône caritative, pouvoir posséder un toit sans avoir besoin d’une aide spéciale pour lui, pouvoir se procurer des habits sans avoir besoin de quêter le surplus des autres. Le bonheur peut exister surtout lorsque l’individu peut construire des relations fraternelles avec son entourage. La société capitaliste devait nous donner cela ! Et pourtant ! Continuer à chercher des solutions dans la logique de cette société est un leurre ; il faut donc changer de logique. Les enfants naissent égaux, il faut donc que chaque enfant ait, dès sa naissance et à vie, un revenu d’existence qui lui assure cela. Chaque enfant a le droit d’avoir la même somme quelles que soient la richesse ou la pauvreté de sa famille. Il s’agit d’une égalité sans doute symbolique, mais le symbolique est important par l’esprit éducatif qu’il transmet.

La Paix par l’égalité respectueuse de toutes et tous :

Dès la naissance, le jeune enfant se trouve embarqué dans des systèmes aux croyances diverses qui orientent son avenir. Est-il un garçon, est-elle une fille ! Quelles sont les orientations idéologiques de son environnement ? La création de son autonomie se fera ensuite à partir de ce terrain de base. Cette autonomie se fera avec plus ou moins d’essais d’influence, parfois de désir de pouvoir, de puissance sur l’autre... Le film « Des femmes et des Hommes » de Frédérique Bedos, nous prouve combien les femmes sont rabaissées, exploitées... par les hommes sur tous les continents du monde. Les hommes décident des guerres, les femmes et les enfants les subissent violemment. N’imaginons pas la possibilité de construire des sociétés de paix sans avoir au préalable sérieusement équilibré l’égalité de reconnaissance entre les femmes et les hommes dans tous les domaines.

La Laïcité, le chemin vers la fraternité :

Reconnaissons qu’en chacun des êtres humains, il existe la recherche de sa vérité, ses opinions... Vouloir imposer sa vérité c’est commencer à la rendre dogmatique. Il en est ainsi de toutes les croyances religieuses, idéologiques, philosophiques, politiques... L’esprit dogmatique empêche les inter-relations. La laïcité a pour but de faire en sorte qu’aucun dogme n’impose ses règles dans la gestion publique démocratique des Etats.

En cette période où les débats se multiplient, l’UEP propose de se retrouver nombreux-ses pour échanger, dire et entendre, sur ces thèmes, quitte à en rajouter d’autres !!!

LE SAMEDI 23 MARS 14H30 à la Maison de l’International.

Charles Le Hir, l’Orange Bleue, numéro 113

Répondre à cet article