Accueil > SECURITE HUMAINE ET PAIX > LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

jeudi 25 janvier 2018

La question est sérieuse car elle aborde la question complexe des inter-relations entre l’homme et la femme, deux Etres Humains sexués. Il me paraît évident que dans ces comportements agressifs, violents de certains hommes vis à vis des femmes, la question de l’image de la femme pour ces hommes est essentielle à aborder. Aborder cette question uniquement sur le plan personnel en portant des jugements, des diagnostics sur la personnalité de ces hommes ne suffit pas ? Cette approche est utilisée depuis longtemps et elle rend impossible toute solution car « le violent » est anonyme. Je peux en cotoyer partout. Il y a donc autre chose étudier. La question question de « l’image de la femme » n’est pas abordée et pourtant !!!! A une telle échelle de gravité, le problème ne peut pas être qu’individuel, il est systémique c’est à dire qu’il englobe plusieurs paramètres plus ou moins objectifs reliés les uns aux autres.

Quand un enfant vient dans le monde, il n’a aucune représentation de ce qui se passe dans cet univers. Nous lui offrons des modèles, des idées, des croyances qu’il va ensuite plus ou moins conserver mais qui, forcément, vont influencer ses opinions et ses comportements.

Il existe actuellement des Institutions qui ont, depuis des siècles, fortement influencé, notre image de la femme. Ce sont les Institutions religieuses, mysogines à souhait dans leurs écrits et leur fonctionnement. Il suffit de lire les textes : « Il faut se méfier des femmes...pour elles, la vérité est pareille au mensonge, le mensonge pareil à la vérité » (Boudha) ; « sachant qu’une femme ne voit son existence acceptée que pour la survie de la race ou l’assistance à son mari »( Hindouisme) ; « je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de faire la loi à l’homme... Ce n’est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui séduite a désobéi...néanmoins elle sera sauvée par la maternité » (Christianisme) ; « Les femmes sont votre champ. Cultivez le de la manière que vous l’entendez, ayant fait avant quelque acte de piété » (Islam) ; « Sois béni, Seigneur notre Dieu, qui ne m’a pas fait femme’ ( Judaïsme)...etc. Aucune de ces religions n’a renié ces textes, aucune ne donne son avis sur la réalité de la violence faite aux femmes posée actuellement. Pourtant, tous les hommes (mecs) violents, à des degrés divers, envers les femmes ne font qu’obéir aux instructions écrites dans les textes de ces religions.

Lors de notre café-débat du lundi 8 janvier à partir de 18h au bar Le Voltaire, nous échangerons sur ce sujet.

Charles Le Hir, l’Orange Bleue, décembre 2017

JPEG - 37.2 ko

Répondre à cet article