Accueil > NUCLEAIRE MILITAIRE > ADIEU, BRUNO... ET MERCI

ADIEU, BRUNO... ET MERCI

lundi 10 avril 2017

C’est par ces mots que Patrice Bouveret introduisait son message nous informant du décès de son ami, Bruno Barrillot. L’Université Européenne de la Paix partage son émotion.

Cofondateurs du Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits en 1984 Patrice et Bruno nous ont fait bénéficier, dès notre création, de leurs compétences.

Il était essentiel pour notre association d’éducation populaire à la paix de bénéficier de l’apport de chercheurs indépendants comme eux.
Ils n’ont pas ménagé leur peine et sont venus plusieurs fois à Brest enrichir nos réflexions.

JPEG - 12.1 ko

Après Patrice, qui était venu participer à une table ronde sur la reconversion des industries d’armement en décembre 1996, à la Communauté Urbaine, c’est Bruno qui faisait, à son tour, le déplacement depuis Lyon, en 1999, pour contribuer à nos journées d’étude, « le nucléaire mis en examen » à la Mairie de Brest. Bruno venait de publier son imposante étude sur l’ « audit atomique », où il pourchassait tous les coûts de l’arsenal nucléaire français.
Bruno allait revenir animer nos débats publics et nos colloques , en juin 2000 puis en septembre 2003.
Après avoir dirigé pendant une quinzaine d’années le CDRPC, devenu « Observatoire des armements », Bruno allait s’installer de plus en plus auprès des victimes des essais nucléaires français dans le Pacifique, pour que vérité et justice leur soient rendues.

C’est à Tahiti qu’il est décédé le 25 mars dernier, entouré de ses amis polynésiens.
Encore merci, Bruno, pour tout ce que tu nous a apporté : nous continuerons à nous enrichir de tes écrits et de ton exemple.

Répondre à cet article